Retour diaporama Rando

La valle noble

Durée : 6 h 00 – Distance : 21 km – Dénivelé cumulé : 450 m

Lieu de départ et de retour : Rouffach (68)

Carte : Top 25 : 3719 OT

Points de Base de la carte Top 25:  Rouffach - croix rouge - chapelle d'Oelberg - Neuland - triangle rouge - Notre Dame du Huebel - losange rouge - Zinnkoepflé - Weingarten - Soultzmatt - Grossfels - menhir du langenstein - disque jaune - Chapelle Val du Pâtre - losange rouge - Orschwihr - anneau bleu - Chapelle du Bollenberg - Anneua bleu - Sonneglaenzle- anneau rouge - Sentier viticole - triangle rouge -  Strangenberg - croix rouge - chapelle d'Oelberg-Rouffach

Saison préférentielle : Printemps

Commentaires : Le circuit est souvent en milieu découvert, il est donc à déconseiller l'été.

Intérêts : panoramas - zones protégées des Zinnkoepflé, du Bollenberg et du Strangenberg - chapelles -

Rouffach : un des plus bels ensemble médiéval d'Alsace ; église, halle aux blés, tour des sorcières

La vallée de l'Ohmbach, cône de déjection de l'ancien cirque glaciare, sétale jusqu'à Westhatne et l'on retriouve ici la nature dans son aspect trés ancien. La faune et ka flore, grâce à la formation calacauire du sol et au microclimat de type méditérranéen, se révèlent d'un extrême variété C'est dans ce site que les collines calcaires occupent leur plus grande largeur. Ces sont des terres abruptes, très bien exposées au soleil et qui produisent de grands crus. La vallée produit 50% des vendanges tardives d'Alsace.

Les Zinnkoepfle, le Bollenberg et le Strangenberg  : Hauts lieux botaniques. Ces trois sommets créent une cuvette qui abrite la vallée noble des vents dominants, les versants sont alors surchauffés par un soleil de plomb. Le Grand et le Petit Ballon forment une barrière et arrêtent bon nombre d'orage estivaux. Soulzmatt fait partie de la cuvette de Colmar qui enregistre les plus faibles précipitations en France métropolitaine.
Ces étés méridionaux favorisent les plantes méditérranéennes et même caspiennes telle que : l'amandier, l'abricotier, des orchidées (orchis et ophrys), des géraniums sanguins, le muscari, l'anémone pulsatille, la fraxinelle, le lin  à feuilles étroites, le chêne cendré, l'helianthème jaune, la fraxinelle, ....
Une faune rare y subsiste également avec : des mantes religieuses, quelques vipères, l'ascalaphe, cigales, lézards verts, la pie-grièche, ....
Du haut des ces trois collines panoramas exceptionnels

Chapelle Oelberg : belles vues. A proximité, carrière de grés jaune dont les pierres furent utilisées pour la construction de la collégiale de Tannn et de Colmar

Grossfels : rocher de grès à poudingue - bancs sous abri de roche - panorama

Le Menhir du Langenstein (pierre longue) : monument celtique extrêmement rare dans les Vosges. Hauteur 4 m. Fut dressé en 1904 par un industriel de Soultzmatt, qui reconnu dans ce bloc un menhir renversé. Une légende raconte que durant les nuits de pleine lune, les fées ou Dame Blanche, viennent danser à minuit autour du "Langenstein". Durant cette cérémonie, la pierre se mettrait à tourner sur ell même.

Cimetiére roumain
Inauguré en 1924. Ici reposent 687 soldats roumains, tombés au chant d'honneur ou prisonniers de guerre en Alsace-Lorraine pendant le premier conflit mondial. 130 d'entre eux ont succombé en 1917, lors de la construction d'un camp appelé "Kronprinzenlager", par suite de privations et de mauvais traitements.
Chaque année, le dimanchu qui suit l'Ascnesion y est célébrée une liturgie par des hiérarques orthodoxes roumains.

Chapelle Notre Dame du Schaefferthal (val du patre)
La légende, illustrée par un tableau de la nef, veut que des bergers faisaient paitre leurs bêtes dans ce paturage au 14 eme siècle. L'été étant très chaud, la pluie rare, l'herbe et l'eau manquèrent . A force de prier, d'implorer le ciel et la vierge Marie, un miracle se produisit : une source jaillit sauvant  les hommes et les bêtes. En signe de reconnaissance les berges auraient érigé un oratoiore, puis une petite chapelle dédiée à la vierge Marie. Cet endroit devint par la suite un lieu de pélérinage où l'on vient en procession des alentours et aussi lors de graves épidémies. On y emmenait également les animaux pour les faire bénir.
Histoire : la première mention historique de ce lieu remonte à 1339 et concerne une possessin des nobles de Laubgassen qui résidaient au château de Laubeck au dessus de Soultzbach
La partie la plus ancienne est l'actuelle petite sacristie voûtée, qui servait d'abri aux bergers où à un ermite.
C'est en 1500 que débuta la construction d'une chapelle plus grande, qui fut consacrée en 1551.
Plusieurs agrandissements et rénovation se sont succédées. Lors des travaux en 1950-52 et 1984-88 ont été découvertes et restaurées des fresques du XVIIeme siècle dans les embrasures de fenêtres.

Chapelle du Bollenberg (en alsacien , "haxa kapel", chapelle de sorcières). La légende raconte que les sorcières venaient ici se livrer à leurs sabbat.